L’autoroute, nouvelle scène pour les arts de la rue ?

Alors que la 4è édition d’Une Aire de Fête a pu se tenir contre vents et Covid, dans un climat humide samedi 26 septembre dernier, ATLANDES était invitée ce lundi 12 octobre à venir témoigner  de son expérience à l’assemblée générale de la Fédération des Arts de la Rue en Nouvelle Aquitaine (Grand’rue).

Montage_GrandRue2020_LaRochelle

Projet né il y a maintenant 4 ans de discussions avec Musicalarue, autour d’une demande de soutien de l’école de musique de Castets, “Une Aire de Fête” a montré, grâce à l’engagement, l’ouverture d’esprit et l’écoute des différents partenaires qu’une aire d’autoroute pouvait devenir une scène passionnante, aujourd’hui parfaitement adaptée aux exigences du contexte sanitaire !

diaporama1

Exigeant, l’exercice l’est à plus d’un titre. Il nécessite un véritable respect et une écoute entre les artistes invités et les formations de l’école de musique, pour assurer la bonne complémentarité des spectacles et ne pas se placer dans une concurrence cacophonique. Les artistes se retrouvent quant à eux dans un cadre où la surprise des spectateurs est totale: une aire d’autoroute est bien le dernier endroit où ils s’attendent à trouver un spectacle et à être interpellés !

La présentation a suscité intérêt et débats, sur la mission des artistes et le cahier des charges envisageable sur de tels espaces… Des perspectives à creuser avec les artistes et l’office artistique de nouvelle aquitaine !

Un moyen aussi, naturellement, pour ATLANDES, de concrétiser son engagement à faire vivre le territoire autour de l’A63 et à tisser des liens avec les populations et les partenaires.